Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

et apres ca , certains ne veulent pas comprendre pourquoi on doit faire tres attention...

Publié le par daniel tarrisse

Le Figaro du 19.02

Un cafetier  avait servi, à la suite d'un pari, plusieurs verres d'alcool à la victime, retrouvée morte quelques heures plus tard à son domicile avec 5,1 g d'alcool par litre de sang.

verdict: 1 an ferme!

Le gérant d'un bar, accusé d'avoir incité un client à boire une grande quantité d'alcool qui aurait causé sa mort, a été condamné jeudi à deux ans de prison dont un an ferme par le tribunal correctionnel de Valenciennes (Nord). Une première en France, un propriétaire de bar n'ayant jusqu'ici jamais été condamné à la prison ferme pour de tels faits.
 En juin 2008, un patron avait toutefois été condamné à la fermeture d'un mois de son bar après avoir servi avant les cours de la vodka à fortes doses à des lycéennes mineures.
Dans cette affaire de Valenciennes, le procureur avait requis au préalable trois ans de prison, dont un ferme pour «homicide involontaire», estimant que la victime n'était pas «pas morte par accident, mais à la suite d'une provocation, à cause de l'inconscience et du mépris pour la vie humaine».
 Le drame s'était déroulé le 6 novembre 2008 en fin de journée. La victime, un homme de 35 ans, s'était rendue avec deux amis dans un café de La Sentinelle (Nord) près de Valenciennes, où ils avaient chacun dans un premier temps bu trois bières. 5,1 g d'alcool par litre de sang «Moi, je peux boire n'importe quoi», s'était vanté Laurent auprès du cafetier, âgé de 28 ans.
S'en suivirent alors une série de défis entre les deux hommes. Après avoir bu la purge (le fond, très acide) d'un fût de bière, Laurent enchaîne par du genièvre puis, d'un trait, de trois verres de 25cl d'un mélange vodka-calvados-genièvre.
 Ramené chez lui dans un état second par ses deux amis, l'homme est retrouvé mort le lendemain matin. Une analyse sanguine révèle alors un taux de 5,1 g d'alcool par litre de sang.
Le cafetier, qui n'a plus l'autorisation d'exercer cette profession qu'il avait de toute façon décidé d'abandonner, a également été condamné à verser 8.000 euros de dommages et intérêts aux frères et sœurs de la victime.
Les deux amis de Laurent, poursuivis pour non assistance à personne en danger, ont pour leur part été relaxés, alors que le procureur avait requis de 12 à 18 mois de prison avec sursis à leur encontre.

Commenter cet article